LBO de reprise : un challenge intéressant...

Comment permettre à un dirigeant de prendre le contrôle de l'entreprise qu'il dirige, alors que les actionnaires historiques souhaitent se désengager, et qu'il ne dispose pas des fonds nécessaires pour équilibrer le montage ?

 

Ceci alors que l'entreprise est à un tournant de son histoire, et développe une rupture technologique majeure.

 

La question est alors celle du timing. Comment découpler :

 - la valorisation sur la base de laquelle peut se faire le LBO de reprise, valorisation plutôt fondée sur les performances passées, d'une part

 - et la valorisation sur la base de laquelle devraient entrer les investisseurs, dont l'entreprise a besoin pour financer le développement et la mise au marché de son innovation.

 

Dans ce cas la modélisation permet:

- de déterminer la valorisation de l'entreprise "as it is", pour le montage LBO et le désintéresement des actionnaires partants

- de montrer la valeur que l'entreprise peut prendre si son projet est un succès, et les paramètres qui influent sur cette valeur

- d'entirer les conséquences en termes de montage financier nécessaire et de % des actions détenues par le dirigeant à l'issue des opérations de LBO et de financement.